Horaires:
Lors d’ un week-end d´enseignement, les horaires sont les suivants :
Samedi et dimanche, de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h avec une pause l´après-midi

Tarifs:
Stages sans traducteurs :
Demi-journée : 11 € et 8 € (adhérents)
Journée : 20 € et 15 € (adhérents)
Stages avec traducteur (intervenant tibétain) :
Demi-journée : 12 € et 10 € (adhérents)
Journée : 22 € et 17 € (adhérents)

Référent de stage

Tous les stages organisés par le KTT nécessitent l´action bénévole de nombreux adhérents, ce qui nécessite un référent de stage pour coordonner l´activité. En savoir plus sur le rôle du référent ici.
Vous pouvez aussi vous adresser à lui pour tous renseignements et toutes requêtes concernant le stage.

LAMA NAMDAK le 13 octobre

CONFERENCE: Osez la compassion.

Se soucier des autres est un mouvement naturel, s’efforcer de leur venir en aide procure une joie sans mélange: c’est une expérience simple, que chacun a pu vivre au moins une fois dans sa vie. Pourquoi ne pas le faire plus souvent alors ? Parce que c’est stupide ? Que la vie est une lutte où toute faiblesse risquerait de nous nuire ?
En fait, les raisons pseudologiques ne résistent pas à une analyse sérieuse ; elles ne visent qu’à justifier notre peur, notre réticence à nous ouvrir. Pourtant, si nous osons, nous pouvons découvrir que la vraie compassion est à la fois intelligente et libératrice.
Horaire: 19h30

LAMA NAMDAK les 14 et 15 octobre

Cycle: Manuel des héros ordinaires. Stage 4: Bienveillance et compassion.

« La bienveillance et la compassion sont des qualités inhérentes à la nature humaine. (...) Elles naissent d’une compréhension profonde et personnelle et non d’un ressenti affectif. » (Lama Jigmé Rinpoché).
C’est en comprenant notre propre fonctionnement que nous pouvons comprendre les autres. Peut alors apparaître ce que l’on appelle l’esprit d’éveil : il commence par une intention et se traduit par la capacité croissante d’aider concrètement les autres ; il n’existe pas de raccourci sur ce chemin. Les conditions à rassembler pour développer l’esprit d’éveil sont expliquées durant le stage.

LAMA NAMDAK les 21 et 22 octobre

Pacifier l’esprit.

La méditation de la pacification de l’esprit constitue la base de toutes les pratiques du bouddhisme ; elle permet de développer la détente et la clarté nécessaires pour explorer l’esprit et révéler sa richesse naturelle.
Au cours du stage, des sessions de méditation alterneront avec des éclaircissements sur la pratique, sa perspective et ses fruits, ainsi que des moments spécifiquement consacrés aux questions/réponses avec les participants.

LAMA PUNTSO les 11 et 12 novembre

Approcher la réalité telle qu’elle est.

La méditation sur le placement de l’attention s’appuie sur quatre supports : le corps, les sensations, l’esprit et les phénomènes. La contemplation et la méditation sur ces quatre aspects dissipent nos jugements a priori et nos décalages par rapport à la réalité. Elles nous permettent de clarifier notre rapport à nous-même et aux autres, nous aident à ne pas cristalliser les situations et les états d’esprit. Ce stage poursuit l’exploration des différentes méditations sur ces quatre supports, à partir de notre expérience et des situations rencontrées au quotidien.

LAMA DEUNDAM les 9 et 10 décembre

Cycle: Manuel des héros ordinaires. Stage 5: Accomplir le bien.

« Mettre en œuvre l’esprit d’éveil ne signifie pas suivre un ensemble de règles, mais veut dire comprendre pour incarner les qualités. (...) Le but est d’utiliser toute situation pour développer notre esprit. » (Lama Jigmé Rinpoché).
Le point de départ consiste à mettre en œuvre la pensée altruiste, puis à utiliser les difficultés comme chemin. Cela s’incarne dans la mise en pratique des six perfections – ou qualités éveillées –, ce qui n’est possible que si l’on « civilise son esprit » en s’entraînant à le maîtriser. Cette mise en œuvre des qualités est expliquée durant le stage.

LAMA SHEDROUP le 12 janvier

CONFERENCE: Défaire les noeuds.

Complications familiales, professionnelles, émotionnelles : la vie nous apparaît parfois si difficile à gérer, si complètement embrouillée, confuse, douloureuse. Comment trouver de l’air, de l’espace, sans rejeter ni fuir ? Comment passer de la prise de tête au lâcher prise ? Il ne s’agit ni de laisser-aller, ni de laisser-faire, mais d’apprendre à dénouer les crispations, les attentes, les jugements et les peurs ; afin de trouver un chemin vers la simplicité du coeur au lieu de la complexité de la vie.
Horaire: 19h30

LAMA SHEDROUP les 13 et 14 janvier

Lâcher prise.

Dans la perspective de l’enseignement du Bouddha, le « lâcher prise » ne consiste pas en une technique qu’on pourrait appliquer tout de suite, mais apparaît comme le résultat d’un entraînement. Celui-ci s’appuie d’abord sur une claire compréhension de la mécanique des émotions et de la nocivité qu’elles peuvent causer et entretenir. Au-delà de cette étape intellectuelle, une mise en pratique régulière est nécessaire afin d’apprendre à reconnaître chaque émotion et, petit à petit, à la laisser se dénouer d’elle-même...

Losar les 17 et 18 février

Le Losar - nouvel an tibétain - qui intervient cette année le vendredi 16 février 2018 constitue un moment privilégié pour se retrouver, pratiquer ensemble et nourrir notre convivialité. Dans la semaine qui précède, le programme habituel de méditations pourrait être renforcé ; nous devrions également avoir la chance d’accueillir Lama Kunkyab samedi 17 février pour nous accompagner dans les préparatifs d’une journée singulière, à laquelle nous serons tous conviés, le dimanche 18 février. Pratiques (dont Tsok), repas, lever de drapeaux...
le programme détaillé sera communiqué ultérieurement.

LAMA KUNKYAB les 24 et 25 février

Les pratiques préliminaires.

Porte d’entrée dans les pratiques du « véhicules de diamant » (Vajrayana), les pratiques préliminaires s’appuient d’abord sur la contemplation des quatre pensées qui détournent du samsara. Ces préliminaires dits ordinaires nourrissent notre motivation en profondeur, érodent les voiles cognitifs et émotionnels, orientent l’esprit vers sa véritable nature. Lama Kunkyab présentera le sens et le fonctionnement d’un processus de purification des obscurcissements qui se poursuit à travers les préliminaires spéciaux (prosternations, Dorjé Sempa...) et mène à une autre qualité de méditation.

LAMA KUNKYAB les 3 et 4 mars

Les phases de visualisation.

Le « véhicule de diamant » (Vajrayana) présente une grande diversité de moyens habiles pour permettre au pratiquant de réaliser plus rapidement sa nature de Bouddha. Au coeur de ceux-ci, la pratique d’une déité (ou Yidam) s’avère particulièrement efficace. Durant ce stage, Lama Kunkyab détaillera les deux étapes distinctes de la visualisation d’un Yidam : la phase de création ou de développement (Kyérim) et la phase de dissolution ou de complétude (Dzogrim). La pratique particulière de Tchenrezi servira de support à cette présentation.

LAMA NYIMA le 29 mars

CONFERENCE: Que signifie « méditer » dans le bouddhisme ?

Se détendre ? Faire le vide ? Mieux se connaître ? Beaucoup d’idées autour de la méditation n’entretiennent qu’un lointain rapport avec celle-ci. Bien sûr, elle est source de nombreux bienfaits, sur le corps, sur l’esprit, mais sa visée est plus fondamentale : il s’agit d’une méthode pour changer de mode de connaissance, s’habituer (c’est la traduction littérale du terme sanskrit d’origine) à un nouveau rapport à soi, aux autres, au monde. C’est un chemin progressif qui mène hors des innombrables souffrances causées par notre actuelle confusion.
Horaire: 19h30

LAMA NYIMA les 31 mars et 1er avril

Cycle: Manuel des héros ordinaires. Stage 6: Ne pas nuire.

« Il s’agit d’observer ce qui se passe en nous et d’être attentifs à ce que ces ressentis teintés d’émotions ne se densifient pas en croyances que nous ne remettons plus en question.» (Lama Jigmé Rinpoché).
Ne pas nuire suppose de poser un regard affûté et sans complaisance sur nos mouvements émotionnels. Conscient de leurs conséquences, l’esprit ne se laisse plus illusionner pas ses propres mouvements, ce qui permet d’éviter les nuisances pour soi et pour les autres et de préserver les qualités développées. La mise en oeuvre de ce processus est expliquée durant le stage.

QI GONG avec TSULTRIM NAMDAK les 14 et 15 avril

Shen Zhen Qi Gong.

Combinaison de mouvements fluides, de techniques de respiration et de visualisation, le Shen Zhen Qi Gong aide à ouvrir les mèridiens afin de faire circuler l’énergie, le Qi, en douceur. Le corps devient souple, fort et harmonieux. Une pratique régulière a également pour effet de calmer les émotions perturbatrices : stress, nervosité, colère... et de renforcer le système immunitaire.
Le Shen Zhen Qi Gong permet d’expérimenter un profond silence intérieur et de se sentir vraiment relaxé: l’équilibre mental et physique est retrouvé, l’énergie harmonisée
HORS PROGRAMME PRINCIPAL - LIMITE A 30 PERSONNES SUR INSCRIPTION -
FRAIS DE SESSION : 140 EUROS

KHENPO NGEDEUN les 28 et 29 avril

La lumière de la voie vers l’éveil.

Khenpo Ngédeun poursuivra le commentaire du court texte qui, rédigé par le maître indien Atisha, résume les étapes de la voie progressive vers l’éveil. A la fois concis et dense, cet ouvrage constitue une référence incontournable pour toutes les lignées du bouddhisme tibétain : Jowo Atisha y expose en particulier la nécessité de conjuguer la voie de la sagesse et celle de la méthode pour cheminer vers l’éveil. « Sans déployer ses [deux] ailes, l’oiseau ne peut voler... »

KHENPO TCHOCHOK les 19 et 20 mai

Précieux conseils de pratique sur la voie.

« J’ai composé ces instructions qui me sont chères et que je destine aux fortunés qui me sont liés : mes disciples directs et ceux de la lignée. » C’est ainsi que Gampopa, le moine médecin de Dhagpo -fondateur de la lignée Karma Kagyü du bouddhisme tibétain-, commence le « rosaire des joyaux de la sublime voie ».
Dans ce texte, qui rassemble des conseils abordant tous les aspects de la voie du Bouddha, Gampopa nous explique clairement ce qui est bon d’adopter et de rejeter. Les débutants y trouveront de quoi fonder leur pratique et les pratiquants de quoi enrichir leur méditation.

LAMA KEMTCHO les 26 et 27 mai

Cycle: Manuel des héros ordinaires. Stage 7: la nature des phénomènes.

« Nous pensons que ce que nous percevons existe réellement tel que nous l’envisageons, alors que nous projetons nos concepts individuels sur la réalité. » (Lama Jigmé Rinpoché).
Dans ce contexte, la réalité consiste en la nature de l’esprit et des phénomènes, c’est-à-dire en leur dimension de vacuité et de clarté. Ces notions sont expliquées durant le stage et nous incitent à - ne pas donner prise -, à dépasser rejets, attachements et jugements. C’est en cultivant l’attention et la lucidité que nous pouvons nous libérer des habitudes qui nous poussent à manipuler la réalité.

LAMA KEMTCHO du 31 au 3 juin

Retraite de méditation.

Afin de finir l’année en renforçant notre pratique et les liens dans la « sangha » de Perpignan, nous vous proposons une retraite collective de méditation.
Celle-ci nécessitera une inscription préalable.
les formulaires d’inscriptions seront distribués ultérieurement.