Derniers détenteurs de la lignée Karma Kagyü

Le XVIIᵉ Karmapa Trinley Thayé Dorjé

Le XVIIᵉ Karmapa Trinley Thayé Dorjé

Actuel détenteur de la lignée

Le XIVᵉ Shamarpa Mipam Chökyi Lodrö

Le XIVᵉ Shamarpa Mipam Chökyi Lodrö

(27/10/1952 - 11/06/2014)

Le XVIᵉ Karmapa Rangjung Rigpé Dorjé

Le XVIᵉ Karmapa Rangjung Rigpé Dorjé

(14/08/1924 - 05/11/1981)

Le bouddhisme tibétain et les lignées

Né en Inde, le bouddhisme s’est diffusé au Tibet à partir du VIIIᵉ siècle et s’y est profondément enraciné tandis qu’il disparaissait de sa terre d’origine au XIIᵉ siècle. C’est ainsi que le Tibet s’est trouvé dépositaire de l’ensemble  des enseignements philosophiques et des techniques de méditation couvrant la totalité de la pensée bouddhique.

Suite à la conversion du roi Trisong Detsen au VIIIᵉ siècle, l’enseignement des maîtres indiens Guru Rinpoché et Santarakshita invités au tibet ainsi que la première traduction des textes bouddhistes donna lieu à la tradition Nyingma, première lignée de transmission.

Après la seconde période de traduction au XIᵉ siècle naquirent au Tibet les lignées Kagyu, sous l’impulsion de Marpa le traducteur, et Sakya, fondée par Khön Könchog Gyalpo.

La dernière des quatre « écoles » du bouddhisme tibétain, la lignée Gelug, apparut autour de Tsongkhapa au XIVᵉ siècle.

 


La lignée Karma Kagyü

Provenant des maîtres indiens Naropa et Tilopa, elle est passée au Tibet par l’intermédiaire de Marpa le traducteur, puis de son disciple principal, Milarépa le yogi errant, puis du moine médecin de Dhagpo, Gampopa, qui fonda les premiers monastères.

Parmi les disciples principaux de celui-ci, Düsum Kyenpa (1 110 – 1 193) fut le premier des Karmapas et initia la lignée Karma Kagyü ainsi que la tradition des Trülkous : 17 incarnations successives du Karmapa (porteur de la coiffe noire) ont ainsi assuré la continuité de la transmission de la lignée jusqu’à nos jours. Entre deux incarnations, c’est le disciple principal de celui-ci, Shamarpa (porteur de la coiffe rouge), qui assure la transition. Se reconnaissant et prenant alternativement le rôle de maître ou de disciple, les karmapas et les shamarpas sont étroitement liés à travers les siècles.

Lignée de transmission orale directe, l’école Karma Kagyü met particulièrement l’accent sur la méditation et, grâce à une interaction avec un maître qualifié, permet d’atteindre la pleine expérience directe de la nature de l’esprit. Les six yogas de Naropa ainsi que le Mahamudra ou grand sceau constituent le cœur de son héritage spirituel.

 

Le réseau de Dhagpo

Dhagpo Perpignan fait partie d’un réseau de centres rattachés à Dhagpo Kagyü Ling, le centre européen du XVIIème Karmapa, Trinley Thayé Dorjé. Sous l’autorité spirituelle de celui-ci, il s’inscrit dans la lignée Karma Kagyü, l’une des quatre « écoles » principales du bouddhisme tibétain.

En savoir plus http://www.dhagpo.org/